Le CIO de 2016 : ses priorités



À quoi ressemble le CIO de 2016 ?

C'est un exécutif qui a compris que son rôle est intimement lié au développement de l'entreprise et à sa transformation numérique. Ses priorités sont les suivantes :

1. Alignement de son plan stratégique TI sur l'axe de développement de l'entreprise

2. Agilité, souplesse et flexibilité de prise en compte des besoins d'affaires de ses clients internes et externes

3. Un gestionnaire qui maîtrise ses coûts informatiques.

Tout en surveillant la gestion des risques informatiques et la cybersécurité, il cherche en même temps à développer les nouvelles compétences de ses équipes informatiques vis-à-vis des nouveaux besoins d'innovation de son entreprise : applications mobiles, informatique décisionnelle (BI) et analytique de données.

Ses priorités d'investissements vont sur les projets de BI, de migration infonuagique, développements d'applications métiers innovantes et de CRM (logiciel de gestion de la relation client et des contacts).

Avec un budget stable ou en légère augmentation, il doit rationaliser pour dégager les moyens financiers dont il a besoin afin d' innover et apporter de la valeur à l'entreprise. Pour cela, il décommissionne les applications à faible valeur ajoutée, homogénise la configuration de ses serveurs, envisage l'infonuagique, diminue le nombre de ses installations physiques, révise son nombre de licences et ses relations avec les fournisseurs informatiques. Il comprend qu'aujourd'hui la petite taille n'est plus un handicap. Ce sont les PME qui ont le vent en poupe en ce moment et se développent, tandis que les anciennes et plus grosses organisations peinent à compétitionner avec des systèmes historiques complexes et coûteux à maintenir, des risques de cybersécurité et des réglementations à prendre en compte.

Il comprend également que de nouvelles solutions arrivent sur le marché, plus souples, moins coûteuses ainsi que de nouveaux joueurs. Les gros fournisseurs informatiques traditionnels sont eux aussi pris dans les mêmes contraintes, si bien que de nouveaux fournisseurs informatiques plus petits, moins chers mais tout aussi performants deviennent une option à étudier sérieusement.

Les indicateurs clés de performance du CIO sont axés sur :

- la disponibilité des systèmes informatiques

- le taux de satisfaction des clients

- la contribution des TI à la valeur de l'entreprise

- la livraison à temps des projets

- l'innovation

Il passe environ un tiers de son temps à interagir avec les métiers et donc en dehors de l'informatique, pour bien comprendre les enjeux clients et satisfaire les attentes. Le CIO de l'entreprise numérique est un bâtisseur et un réformateur innovant qui trouvera comment exploiter au mieux le contenu de toutes les données dont il a la charge avec les meilleures technologies.

#organisation #gouvernance #français